Yohan HERBULOT, futur entraîneur des Bricos

 

Yohan Herbulot, futur coach brico.

Le capitaine de Saint-Brice troquera son brassard à la fin de la saison pour la casquette d’entraîneur.

Yohan Herbulot, né le 29 juillet 1993 à Revin, 2,08 m, sera donc le prochain entraîneur de l’équipe de Nationale 2 de Saint-Brice. Une décision logique, une promotion annoncée il y a trois ans à son arrivée (son retour) dans le club brico, une attente alléchante…

Cap’tain Yo ne part pas à l’aventure. Il a complété son expérience de joueur professionnel par un parcours d’apprentissage rigoureux d’entraîneur. Responsable technique, à Saint-Brice, d’équipes de jeunes (U13), d’adultes (Interdep puis Excellence Grand Est), entraîneur responsable au Comité Marne, cadre technique de la section sportive Paulette Billa à Tinqueux, il a suivi et validé sa formation du Titre 4 et s’apprête à entamer celle du Titre 5 qu’il mènera en parallèle avec le championnat 2024/2025.

« Yohan Herbulot entraîneur de la N2 de Saint-Brice, c’est une promotion ?

Quand je suis arrivé il y a trois ans, le projet c’était de reprendre la gestion de l’équipe de N2 à moyen terme. Il fallait surtout ne pas sauter d’étapes. Je suis passé par la formation, par des équipes de jeunes avec des U13, avec des adultes. Pendant cette période, j’ai suivi une formation pour valider le Titre 4 d’entraîneur. Je vais commencer celle du Titre 5, plus spécialisée dans l’entraînement des adultes et la performance. Je vais apprendre beaucoup.

Comment les joueurs ont-ils accueilli cette annonce ?

Il y a eu deux types de réaction. Certains joueurs ont dit « On s’en doutait », d’autres ont été surpris. « Dis donc, tu nous avais bien caché cela. » Mais tous ont bien accueilli cette nouvelle. J’ai aussi reçu de nombreuses félicitations de membres du CA du club. Maintenant, il faut passer à l’action. Mon relationnel avec les joueurs va forcément évoluer mais, je vais rester proche d’eux.

Qu’as-tu retiré de tes expériences avec tes entraîneurs successifs ?

Chaque entraîneur a sa méthode. Il y a celui qui est directif, celui qui laisse davantage de liberté… Je pense m’appuyer sur chacune de mes expériences chez les pros tout en apportant ma patte, en développant mon identité. J’essaierai d’être l’entraîneur que j’aurais bien aimé avoir quand j’étais à la place de mes futurs joueurs. Je resterai assez proche des joueurs. C’est important pour le relationnel et la confiance. Je sais ce que je veux et où je veux aller.

Et au niveau du terrain ?

Quand on a connu le monde professionnel, les exigences et la rigueur du haut niveau sont présents en permanence. Pour ce qui est du jeu, mon principe est de m’adapter aux joueurs que j’entraine. On dit souvent : » l’attaque fait se lever les foules, la défense fait gagner les matchs. La défense sera un élément essentiel, le jeu rapide aussi. En attaque, il faudra du respect pour nos principes…

Herbulot entraîneur, Saint-Brice perd un joueur-cadre. Il va falloir te remplacer et bâtir un groupe performant…

On va essayer de stabiliser le groupe au maximum. Il faudra un arrière gauche (son poste) et trouver un équilibre entre les jeunes et les deux ou trois anciens qui les encadreront. A Saint-Brice, on a l’habitude de donner leur chance aux jeunes et qu’ils s’en servent comme tremplin (Lassana Touré aujourd’hui en N1 à Saintes, Romann Carle, Tom Pompon à Sélestat en N2, Thomas Schacherer à Nîmes en N1, Lucas Dorez à Belfort en N1). Il faut les accompagner avec des grands frères qui sauront faire passer les messages et qui devront aussi être performants et exemplaires.

Pour trouver ces perles rares, il faut du réseau…

Le monde du hand est assez petit. Je connais bien le milieu pro, j’ai de nombreux contacts dans les clubs où je suis passé. Les joueurs expérimentés ont des problématiques (famille, boulot…) qu’il faut solutionner. Et, Il y a les jeunes qui sortent des centres de formation, ceux qui veulent mener un double projet. J’aime beaucoup travailler avec les jeunes. Déceler leur potentiel, deviner s’ils sont capables d’apprendre (beaucoup) dans un court laps de temps.

Depuis deux, trois ans, j’ai appris à connaître le milieu N2, j’y ai développé des contacts.

Ta nomination à la tête de la N2 n’est pas une fin en soi. Tu vas continuer à te former ?

Oui, je vais entamer le cursus du Titre 5. Je serai absent une semaine par mois. Il va falloir que nous nous organisions. Que le staff technique s’enrichisse d’un adjoint. Tout cela est à étudier et à régler.

Pas de regret de ne plus jouer ?

Cette année, je m’amuse sur le terrain, j’arrive à performer. Arrêter de jouer a été un élément de ma réflexion avant d’accepter la proposition du club. Je me suis dit qu’il ne fallait pas passer à côté d’une opportunité. Souvent, elle ne se représente pas. J’aurais bien aimé finir sur une accession. Mais, je suis en paix. Je n’ai pas de frustration. Ce que je cherchais en venant à Saint-Brice, je l’ai trouvé. »

 

Yohan en bref !

Son parcours de joueur. – 2011 – 2014 : Saint-Raphaël (Starligue et Proligue – entraîneur Christian Gaudin) ; 2014 – 2017 : Massy (Proligue – entraîneur Benjamin Braux) ; 2017 – 2019 : Sélestat (Proligue – entraîneur Christophe Viennet) ; 2019 – 2021 : Pontault-Combault (Proligue – entraîneur Chérif Hamani) ; 2021 – : Saint-Brice (N2 – entraîneur Yacinn Bouakaz).


Hugo BONNARD encore en bleu en 2023-2024 !

 

Un bilan de la saison ?

À mon sens c’est une saison avec un goût d’inachevé, où la moindre erreur nous aura coûté cher alors que nous avions les armes pour répondre à chaque adversaire.

Individuellement c’est une saison en dent de scie, il faut que je sois capable de gagner en régularité pour apporter plus au groupe.

 

Pourquoi avoir choisi de continuer l’aventure ?

Je me sens bien ici, c’est un club humain qui est nourri d’ambition.

 

Quels seront tes objectifs personnels et au sein du collectif ?

Pour moi, le but la saison prochaine sera d’apporter plus que cette année à notre collectif, afin d’atteindre notre objectif, qui est aussi l’objectif de tout un club.

 

Un mot pour nos supporters ?

Amis Bricos, merci à tous pour la force et la puissance que vous nous avez donné tout au long de cette année. On vous attend encore plus nombreux avec notre kop d’Ultras Bricos pour faire trembler Salvador Allende.

Bonne vacances à tous.


UNE SAISON DE PLUS POUR ABOUDOU !

 

L’AS Saint-Brice-Courcelles Handball est très heureux de vous annoncer la prolongation de notre ailier droit, Chabir ABOUDOU.

 

Un bilan collectif et personnel de la saison passée ?

Le début de saison a été une découverte pour moi car il y a un nouveau projet de jeu qui a été mis en place, donc j’avais quelques petites difficultés à m’adapter car cela a été mon premier changement de club et j’ai dû m’adapter au plus vite pour mon équipe. On m’a tout de suite fait confiance et je tiens à remercier toute l’équipe et mention spéciale à Yacinn car il m’a apporté quelque chose sur mon jeu.

 

Pourquoi avoir choisi de prolonger l’aventure ?

J’ai choisi de continuer l’aventure avec St-Brice malgré les propositions que j’ai eu car pour moi j’ai quelque chose à accomplir ici. Je veux cette montée et je suis déterminé et motivé plus que jamais.

 

Quels seront tes objectifs la saison prochaine ?

Au sein du collectif j’aimerai apporter ce que je sais faire pour pouvoir continuer à gagner des matchs avec un but final : la montée !

 

Un mot pour nos supporters Bricos ?

Je tiens à remercier tout les supporters pour m’avoir encourager dans les bons moments comme dans les mauvais moments. Continuez à donner de la voix. Continuez à nous encourager et on vivra des moments magiques ensemble ! On se revoit l’année prochaine plus fort. Allez les Bricos !!!


HERROU reste sous les couleurs Bricos !

 

L’AS Saint-Brice-Courcelles Handball est très heureux de vous annoncer la prolongation de notre gardien de but, Mohamed HERROU.

 

Un bilan collectif et personnel de la saison passée ?

Bilan de la saison mitigé, il y a eu du très bon comme la double confrontation contre Saran et du moins bon avec ces deux premières défaites qui nous mettent un coup d’entrée ainsi que les deux défaites à la fin de saison qui mettent fin à nos espoirs.

Personnellement, cette saison a été meilleure que ma première, elle m’a permis de retrouver mes sensations dans les buts, mais je sais que je suis capable de beaucoup plus encore.

 

Pourquoi avoir choisi de prolonger l’aventure ?

Cela fait 2 ans que je suis là et je m’y sens bien. Je crois au projet du club et j’ai la conviction qu’on est capables de le faire, c’est pour ça que j’ai décidé de faire une année de plus au club.

 

Quels seront tes objectifs la saison prochaine ?

Mes objectifs sont simples, c’est de montrer le meilleur de moi-même et de tout faire pour aider l’équipe à atteindre nos objectifs.

 

Un mot pour nos supporters Bricos ?

Merci à vous pour tous votre soutien tout au long de la saison. Hâte de vous revoir au gymnase pour une nouvelle saison.


LEMAIRE REJOINT LES BRICOS !

Lemaire rejoint les Bricos

Martin Lemaire défendait les couleurs de Billy-Montigny la saison dernière. Il mettra son bras gauche au service de Saint-Brice dès le mois d’août. 

Il va falloir vous y habituer : la saison prochaine il y aura deux Lemaire dans le groupe N2 de Saint-Brice Courcelles. Kévin (29 ans – 1,74 m – ailier et demi-centre) vous connaissez ! Et maintenant vous allez découvrir Martin (21 ans – 1,83 m – arrière droit gaucher) en provenance de Billy-Montigny.

Né en Éthiopie, à Addis-Abeba, arrivé dans le Pas-de-Calais alors qu’il n’avait que onze mois, Martin a découvert le hand très tôt. Il faut dire que sa mère pratiquait la discipline en N2 à Bully-les-Mines… Qu’il abandonne le foot, qu’il aille voir de plus près ce qui avait séduit sa maman dans ce sport était presque naturel. « J’ai fait un entraînement et… je n’ai plus jamais lâché. »

A 8 ans, il effectue ses premiers dribbles et ses premiers tirs sous le maillot de Bully-les-Mines. Quelques années plus tard, il intègre l’Alliance Artois, signe à Billy-Montigny.

« J’ai tout de suite évolué avec la N2.  Les deux dernières saisons, nous avons affronté Saint-Brice en championnat. » 

Un double cursus + le hand 

Le hand n’est pas tout. Après son Bac ES mention Très Bien, deux ans de DUT à Lens, un double cursus à Lille (banque finance et prépa d’un concours d’entrée en école de commerce), il touche les fruits de son travail en étant accepté à Neoma Business School à Reims. « Je connaissais Saint-Brice et j’ai toujours apprécié la mentalité, la ferveur, la convivialité de ce club. » 

La suite était facile à prévoir. Un échange avec le nouveau coach Guy Bischoff plus tard, Martin était conforté dans ses impressions. « Le projet de jeu s’appuie sur des valeurs et des dimensions que je maîtrise. » On développera tout cela plus tard.

Pour satisfaire votre curiosité, vous devrez donc boire les paroles de Martin. « Mes points forts sont ma combativité, les duels, l’aspect défensif au poste 2. J’apprécie la défense 6-0. » Mais à 21 ans, on est encore perfectible ! « Il faut que je progresse dans la lecture du jeu, dans la gestion des efforts, que je retrouve mon niveau de tir de loin. La saison dernière, avec mon double cursus, les 30 km séparant Lille de Billy-Montigny, je ne me suis pas entraîné comme je le voulais. »

Martin Lemaire va pouvoir remédier à tout cela dès le début du mois d’août…


Merci Lucas, Tom et Thomas !

 

Avant leur départ des terres champardennaises pour de nouveaux horizons sportifs, nos 3 Bricos ont souhaité vous laisser un dernier message. Nous les remercions une nouvelle fois de leur investissement sportif au sein de notre club et leur souhaitons le meilleur pour la suite.

 

Lucas DOREZ : Je tiens à remercier chaleureusement l’ensemble du club, de mes coéquipiers, des supporters et de tous les entraîneurs que j’ai pu avoir durant ces 14 années au club. Saint-Brice est devenu ma famille, j’ai grandi à Saint-Brice tant en tant que joueur qu’en tant qu’humain et pour ça je ne peux que leur dire merci. Je vous souhaite bon courage pour les projets avenir du club et bien sûr on se reverra car je porterais toujours le club dans mon coeur.

 

Tom POMPON : C’était un plaisir de porter le maillot Brico durant ces deux années. J’ai appris beaucoup de choses et me suis développé. Je tiens à remercier Yacinn et mes coéquipiers durant ces deux années. Je tiens également à remercier les dirigeants qui nous ont toujours accompagnés ainsi que les partenaires du club. Enfin je tiens à remercier tous les supporters qui nous ont soutenus tout au long de l’année. Un grand merci à tous.

 

Thomas SCHACHERER : Je tiens à tous vous remercier pour ces deux années passées chez les Bricos. J’ai grandement appris sur cette courte période par l’aide de Yacinn mais également de mes coéquipiers. Je voudrais remercier tous les dirigeants et les bénévoles du club qui nous ont toujours aidés à être dans les meilleures conditions. Une pensée au public de Saint-Brice qui nous a toujours soutenu même dans les moments compliqués. Bref, merci pour tout, #BricoDansLaPeau ! 💙🤍


Méven MARTIAL reste Brico !

 

L’AS Saint-Brice-Courcelles Handball est très heureux de vous annoncer la prolongation de notre arrière gauche, Méven MARTIAL.

 

Un bilan collectif et personnel de la saison passée ?

Collectivement, on est forcément déçus car l’objectif final n’est pas atteint. Malgré tout, nous avons un très bon groupe, avec une forte cohésion d’équipe.

Je ne doute pas que l’année prochaine sera meilleure au niveau des résultats finaux.

Personnellement, je reste un peu sur ma faim car je n’ai pas montré tout ce que j’aurais pu montrer. Ca s’est mieux passé en 2ème partie de saison mais il reste encore beaucoup à travailler.

 

Pourquoi avoir choisi de prolonger l’aventure ?

C’est la première fois que je ressens autant la confiance d’un club et de mes coéquipiers sur le terrain. Au-delà de ça, mes 3 dernières années handballistiques ont été compliquées,

c’est pourquoi je pense que le choix de la stabilité est la meilleure solution pour moi, afin de pouvoir me concentrer au maximum sur le projet.

 

Quels seront tes objectifs la saison prochaine ?

Retrouver mon niveau physique en premier lieu, faire une très bonne préparation en pré-saison afin d’aborder la saison en mettant toutes les chances de mon côté.

Plus collectivement, je pense que l’objectif de la montée sera de nouveau d’actualité, en espérant qu’il aboutisse de la meilleure des manières.

 

Un mot pour nos supporters Bricos ?

Je serai très heureux de vous revoir au moins une année de plus, nombreux je l’espère, afin de pouvoir tous ensemble faire passer un nouveau cap à notre club.

J’ai hâte de vous retrouver dès le début de la saison afin d’enflammer la salle et de perpétuer l’ambiance de la saison passée.


Kadio DIARRA : les jambes et la tête.

 

Les qualités physiques du jeune demi-centre mais aussi sa faculté à faire jouer
ses partenaires seront de nouveaux atouts pour les Bricos.

Le monde du handball est petit. Pas en terme d’adhérents puisque la Fédé vient de dépasser les
500 000 licenciés mais plutôt au niveau des mouvements de joueurs. Dernier exemple en date du
côté de Saint-Brice : la signature de Kadio Diarra, un demi-centre explosif (1,85 m pour 82 kg) qui
n’hésite pas à mettre en avant ses « qualités physiques de vitesse, d’appuis, de détente » quand on lui
demande de définir ses points forts. Les jambes… et la tête !

Le jeune homme – il est né en 2003 à Stains dans le 93 – possède donc une certaine lucidité. Un
atout qui lui permet de cibler ses futurs axes de travail : « Un demi-centre doit posséder une bonne
vision du jeu », souligne-t-il. « Je vais m’attacher à progresser encore dans ce domaine. » Plus
créateur d’occasions que finisseur, le polyvalent Franco-Malien de 20 ans (il peut sur les trois postes
de la base arrière et a même effectué des piges à l’aile) nous ramène au propos initial : le petit
monde du handball.

« Je veux m’affirmer et m’imposer »

Repéré en collège, il a effectué ses premiers dribbles en club sous le maillot de Pierrefite-sur-Seine
avant d’effectuer un double aller-retour entre Aubervilliers (l’ancien club de Zamke Magassa) et
Livry-Gargan (le nouveau club de Zamke Magassa et Yacinn Bouakaz).

Dans ce dernier club, il a découvert parcimonieusement les joies de la N1. « Maintenant, je veux
m’affirmer et m’imposer au niveau de la N2 », répond-il quand on lui demande les raisons de sa
venue à Saint-Brice. « Zamke m’a orienté vers le club. J’ai fait une semaine d’essai validée par Yacinn
(avant son départ) et le groupe qui m’a très bien accueilli et rapidement intégré. »

Reste à transformer l’essai (dirait-on en Ovalie), à prouver que son amour du ballon aussi bien en
attaque qu’en défense (surtout en poste 3 haut) sera un plus pour le groupe de Guy Bischoff.

L’ensemble du club lui souhaite la bienvenue et une excellente saison sous les couleurs Bricos !


POUILLARD EST DE RETOUR !

 

Pouillard est de retour…

La saison est à peine achevée… que la suivante a déjà commencé. Pas question de perdre et de
prendre son temps pour bâtir l’équipe qui aura l’objectif de décrocher son visa pour la Nationale 1.
Le premier mouvement enregistré par les Bricos est le retour de Nathan Pouillard. Le gaucher
n’entrait plus – comme on dit – dans les plans du coach Yacinn Bouakaz. « Je n’y arrivais plus »,
reconnaît le jeune homme (20 ans).

Afin de se rapprocher des siens, Nathan avait pris la décision de signer à l’ETAC (Entente Troyes Aube
Champagne) où ses talents de buteur (102 buts, 7,3 de moyenne) ont permis à son équipe de
décrocher la 4 e place… d’Excellence. « Cette année m’a permis de me remettre mentalement au
hand. » Elle lui a également permis de se concentrer sur ses études (BTS en automatisme) qu’il
poursuivra en alternance cette saison.

Les choses ayant évolué en ce début d’intersaison, l’ailier droit gaucher a répondu, après réflexion,
favorablement aux sollicitations de Marian Geoffroy, le responsable de la commission Performance
des Bricos. Son retour compensera numériquement le départ de Lucas Dorez qui a signé avec
Strasbourg, le dernier de Proligue (2ème niveau national).

…Rollinger aussi

Après dix matches de championnat (3,8 buts de moyenne), Nicolas Rollinger avait dû s’exiler à
l’étranger pour raisons professionnelles. Ses obligations derrière lui, le solide pivot brico (1,93 m)
reprendra du service en 2023/2024. Une bonne nouvelle au moment où Zamke Magassa a décidé de
retourner dans la région parisienne et de suivre son ex et futur coach Yacinn Bouakaz à Livry-Gargan.


DRAMÉ GARDERA ENCORE LES CAGES EN 2023-2024 !

 

Le club de l’AS Saint-Brice Courcelles Handball a le plaisir de vous annoncer la prolongation de l’aventure Brico pour notre gardien Abdoulaye DRAMÉ !

 

Un retour sur cette deuxième partie de saison ?

A. D. : Bonne entame sur la deuxième partie de saison, où on enchaîne les points. On totalise 2 défaites de 1 but sur cette deuxième partie.

Le championnat fut serré jusqu’à la fin. Un sentiment d’amertume quand on fait les comptes. Nous sommes à 1 petit point de Saran et Billy-Montigny. Nous loupons la montée de peu.

Ce fut une belle bataille mais on peut avoir quelques regrets. Mais ça doit nous servir pour la suite.

 

Pourquoi avoir choisi de continuer l’aventure Brico ?

A. D. : Je me sens bien, j’ai été très bien accueilli au sein du club, de l’équipe. Je pense qu’il y a quelque chose de grand à accomplir ici.
Nous allons essayer de réitérer l’opération l’année prochaine en espérant qu’on puisse trouver des solutions à ces détails qui nous ont fait défaut.

 

Quels seront tes objectifs personnels au sein du collectif ?

A. D. : Être le plus décisif possible, aider l’équipe à surmonter les temps faibles qu’on peut retrouver en match, et gagner le maximum de matchs.

 

Un mot pour nos supporters ?

A. D. : Merci aux supporters et mention spéciale aux Ultras Bricos qui font du bruit et nous encouragent à chaque match. On se retrouve très vite pour continuer l’aventure.

 

 

L’ensemble de l’ASSBC Handball souhaite à Abdoulaye une excellente nouvelle saison chez les Bricos !